Un rêve pour nous éveiller

Voici une citation tirée du roman Chroniques d’un rêve enclavé écrit par Ayerdhal. L’histoire intemporelle d’un homme assassiné pour avoir dit ce qu’il pensait… du régime autoritaire en place.


L’histoire d’un soulèvement au nom d’idées aussi abstraites que la liberté ou la conscience. Une histoire sur laquelle je reviendrais…

D’ici là, voici de quoi méditer :

On ne bâtit rien sur le désespoir, fors la haine.
Mais avec la colère et l’usure des souffrances qui se répètent, avec la faim et la peur du lendemain, avec nos seuls coudes serrés pour nous tenir chaud, et nos larmes en échos, et nos rires enfuis,
Un jour, avec juste ça, entre hommes et femmes, nous n’aurons plus besoin que d’un rêve pour nous éveiller.

AYERDHAL, Chroniques d’un Rêve Enclavé, Au Diable Vauvert, 2003, 392 pages.

 


Répondre

thedailyprophet |
Hanitra |
pas d'histoires entre nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | journal de la guenon du bou...
| meslivrespreferees
| sandys6