Les Nains, Markus HEITZ

Venus tout droit du fond des âges, ayant pour mission de garder lePays Sûr contre toute intrusion des Hordes du dieu démoniaque Tion, voici les Nains.
Serez-vous à la hauteur ?

Livre I : Le Passage de Pierre

Le passage de pierre tenu par la tribu naine des Cinquième est tombé onze cents ans plus tôt, laissant le Pays Sûr aux mains des créatures maudites de Tion. Pourtant, la résistance s’est organisée et un statu quo opère depuis plusieurs siècles. Mais voici que les créatures se remettent à bouger et que les choses s’accélèrent. Le Pays Mort reprend son avance et tous ceux qui meurent dans ses limites se voient ressusciter et leur volonté aliénée pour en faire de fidèles serviteurs des forces maléfiques.

Dans la tribu des Seconds, le Roi Suprême Gundrabur, vieux de plus de 500 cycles, sent ses forces décliner.Mais il ne désire pas céder la place à son successeur officiel car ce dernier est sous l’influence d’un conseiller mauvais qui prône une guerre inutile contre les Longues-Oreilles alors que l’heure serait bien plutôt à l’union.

Chez le Mage Lot-Ionan, Tungdil le Nain vit depuis sa naissance parmi les humains. Il y a été abandonné et personne ne sait d’où il provient. Lors d’une mission confiée par le Mage qui lui sert de père adoptif, il va rencontrer les premiers membres de sa race et apprendre une nouvelle pour le moins destabilisante… : il serait un candidat potentiel au trône de Roi des Nains !

Livre II : Lame de Feu

Tungdil est enfin arrivé chez les Seconds et a affronté Gandogar dans différentes épreuves. Arrive la dernière, décisive. Il ne convoite cependant pas le trône et laisserai volontier la place à son adversaire, mais celui-ci est aveuglé par sa haine des Longues-Oreilles et les conseils fielleux de son adjoint. Aussi, pour gagner du temps et puisque la dernière épreuve est proposée par les candidats, Tungdil lance l’idée d’une expédition pour fabriquer la Lame de Feu, seule arme selon les textes à pouvoir terrasser l’Ombre qui s’est emparée du corps du Mage Lios Nudin, devenu Nôd’Onn depuis sa corruption par le Pays Mort. Les deux candidats sont donc en compétition pour se rendre chez les Cinquièmes et en revenir avec l’arme forgée. Ils partiront chacun avec un artisan de chaque corps de métier indispensable, le meilleur de chaque.
Escorté des jumeaux Boëndal et Boïndil, dit Furibard, de Bavragor Poing-Marteau le Tailleur de pierres et de Goïmgar Barbe-Brillante le joailler, ils devront d’abord passer par la tribu des Premiers dont on n’a plus de nouvelles depuis plusieurs centaines de cycles afin de réquisitionner les services d’un forgeron et traverser tout le Pays Mort pour se rendre au nord, dans l’ancien territoire de la tribu des Cinquièmes où se trouve Dragonhaleine, la seule forge capable de donner naissance à la Lame de Feu.

Voici un petit dyptique fort agréable à bouquiner.
D’après l’éditeur, Markus Heitz est très connu en allemagne où le personnage de Tungdil a remplacé Gimli dans l’imagination populaire. Je ne sais pas si c’est vrai, mais le personnage est effectivement intéressant et attachant.

Nous sommes donc dans de la fantasy de genre, si je puis dire. Puisqu’il est ici clairement question de Nains et que l’auteur s’attache à en développer le caractère, les coutumes et à leur forger une légende. Et pour ma part il ne s’en sort pas trop mal.
Ainsi que je l’ai déjà dit, les deux volumes se lisent très agréablement et ils forment une histoire complète (ouverte malgré tout à une suite qui ne saurait tarder). D’après mes informations, les deux volumes présentés ici n’en forment qu’un seul en allemagne et deux autres sont d’ores et déjà sorti, attendant leur traduction en français.

Les caractères sont stéréotypés mais assez bien définis, ce qui confère à l’univers mis en place une cohérence et apporte beaucoup d’humour grâce aux situations souvent « foireuses » dans lesquels se met la fine équipe. Régulièrement à cause de Boïndil, un Nain Berserk (« dont la Forge de Vie déborde par moment », dixit son frangin) qui ne peut s’empêcher de foncer dans le tas dès qu’une opportunité de taper se présente. D’ailleurs, il parle en terme de défi et rarement en nombre d’ennemi. Lorsqu’à un moment l’équipe se retrouve devant plusieurs milliers d’orcs, Boïndil / Furibard sort ses couperets et lance à ses amis : « Voila un Grand Défi digne de Nains comme nous ! »… Autrement dit, il est complètement syphonné !

Même si l’histoire est plus ou moins cousue de fil blanc, je me suis laissé prendre au jeu par les personnages, quelques clins d’œil bien placés à des pointures comme Tolkien et une écriture dynamique, vive, qui ne s’attarde pas sur le sentiment mais rentre directement dans l’action. Action qui est d’ailleurs un des points forts de la série, puisque le souffle épique est omniprésent.

Pour le rôliste que je suis, ça me fera un petit plus dans le RP de mes personnages, vu que je joue essentiellement des Nains (vous en doutiez encore ? :p ). Pour le lecteur de fantasy, ça ne chamboulle pas la vision du genre, mais apporte une lecture détente fort sympathique à intercaler entre deux œuvres majeures.

nains1.gif  Markus HEITZ, Les Nains T.1 : Le Passage de Pierre, Milady, 2008

 

 

 

 

nains2.gif

Markus HEITZ, Les Nains T.2 : Lame de Feu, Milady, 2008

 

 

 Extrait [T.2] :

Boïndil tenait ses couperets prêts, souhaitant comme toujours les abattre sur un Orc pour passer sa fureur sur lui. Brusquement, son expression changea, et un rictus se dessina sur son visage. Sans poser de question, son frère prit son bec-de-corbin à deux mains.
— Je les sens, chuchota Furibard, excité. Grouïk, grouïk, grouïk !
Il ne fallut pas longtemps non plus à Tungdil pour sentir la graisse rance des armures des Orcs, qui jurait avec l’odeur agréable de mousse, de terre humide et celle, aromatique, des aiguilles des sapins.
— Allons-y, nous devons rejoindre la cité.
— N’importe quoi. Ce que nous devons faire, c’est fendre le crâne de ces bêtes ! le contredit ouvertement Boïndil, submergé par sa folie guerrière. Où êtes-vous, mes petits cochons ? Venez, votre boucher vous attend ! lança-t-il, avant de pousser un long grognement porcin.
Un grognement lui fit écho.
Goïmgar se fit si petit derrière son bouclier qu’il disparut presque.
— Tais-toi, espèce de fou ! fit-il craintif. Ils…Les tintements et les cliquetis d’armure se rapprochèrent. Furibard savourait le moment les yeux fermés.
— Ils viennent juste de franchir l’enclos, dit-il pour traduire aux autres les bruits qu’ils entendaient. Il doit y en avoir… (il tendit l’oreille) vingt ou plus. (Ses mains maniaient les couperets avec impatience.) Ils nous ont repérés. Ils arrivent sur nous.
Brusquement il ouvrit les yeux et lâcha un triple « grouïk » comme pour les appeler. Boëndal adressa un regard à Tungdil comme pour excuser son frère avant de lui emboîter le pas. Peu après, l’acier heurtait l’acier, remplissant la forêt de chocs sonores.
Je n’arrive tout simplement pas à y croire ! Un de ces jours, il perdra toute raison, tant sa forge de vie est brûlante. Tungdil se sentait dépassé par les événements.
— On ne va pas les laisser se battre seuls ? demanda Bavragor d’un air incrédule en brandissant son marteau de guerre.
— Eh bien si, dit Goïmgar, intimidé. Ce sont eux qui ont commencé, qu’ils se débrouillent.
— Non. On les aide, et ensuite, on se réfugie derrière les murs de la cité, ordonna Tungdil, qui avait tiré sa hache depuis longtemps.
Tous trois se portèrent au secours des jumeaux. Le tailleur de pierre les précéda, puis se jeta en hurlant sur le premier Orc qu’il rencontra. Les monstres, qui tentaient justement d’encercler les deux guerriers, furent surpris par ces renforts inopinés. Leur riposte s’en ressentit.
Peu après, deux douzaines d’Orcs gisaient sur l’humus, Goïmgar s’étant cela dit contenté de rester derrière Bavragor et d’éviter tout contact avec les Peaux-Vertes.

 


18 commentaires

  1. mathm dit :

    Je viens de finir le livre, et je les trouve pas mal du tout.
    En tout cas si tu aimes écrire des rp en étant des nains je te conseille ce petit jeu sur internet.
    http://www.terres-divines.com

  2. coeurdechene dit :

    Merci de ton passage ici mathm.
    Et merci pour le lien. J’y suis allé faire un tour et effectivement ça paraît sympathique. Peut-être que je m’y inscrirais, ceci dit n’étant pas un joueur invétéré, je ne sais si j’accocherais longtemps. Mes nains, je les joue avec les mais lors de nos réunions de Jeux de Rôle. Mais pour ce qui est des jeux informatiques, je passe plus souvent qu’à mon tour.

    Ceci dit, si tu as aimé les deux volumes, saches que le troisième est prévu pour très bientôt (en février pour être exact) toujours chez Milady.

  3. Scorpius dit :

    Les Nains m’intéressent beaucoup, mais j’ai tellement de livres à lire (je ne fais que de me répéter :D )
    Et sinon l’autre cycle, la Guerre des Nains (je crois que c’est ça) tu as lu ou comptes-tu le lire ?
    En quoi diffère-t-il de ce cycle là ?

  4. coeurdechene dit :

    Je crois qu’on en est un peu tous là… Pour moi aussi la pile ne fais qu’augmenter et je n’en vois jamais la fin :)
    La Guerre des Nains est le deuxième cycle avec les mêmes personnages. En fait, c’est la suite directe.
    En Allemagne, les romans constituent une trilogie. Mais en France, ils ont été scindés en deux parties pour chaque volume. Nous aurons donc au total six romans sur les Nains.
    La Guerre des Nains est donc le Premier opus du Deuxième volume. :)
    (c’est bon, tu suis toujours ? ;) )

  5. Scorpius dit :

    C’est bon, après quelques minutes d’incompréhension, j’ai compris :D
    Donc si j’ai bien compris, le Passage de Pierre et Lame de Feu ne font en Allemagne qu’un seul et unique roman, me trompe-je ou est-ce bien ça ? :D

  6. coeurdechene dit :

    C’est tout à fait ça.
    C’est un unique roman qui a été coupé en deux pour l’édition française. Comme souvent ça arrive (exemple La Roue du Temps de Jordan dont chaque volume en VO équivaut à deux, voire trois de nos volumes en français… :s )

  7. lanfeust92 dit :

    bonjour à tous.
    Je viens de dévorer la saga sur les nains et je voulais savoir quand est prévu la sortie du deuxième tome de la guerre des nains.

  8. Scorpius dit :

    Le deuxième tome de la Guerre des Nains est pour juin, je crois. :)
    Sinon mon article sur le premier tome est paru sur mon blog ! ;)

  9. lanfeust92 dit :

    merci pour l’info, pourrais tu me donner l’adresse de ton blug afin que puisse y surfer si ca ne te dérange pas.
    si tu aime l’héroique fantaisie j’ai quelques livres a te proposer, dis moi si ça te chante.

  10. coeurdechene dit :

    Lanfeust92, si tu cliques sur le pseudo de Scorpius tu accèdes à son blog. Le lien est dans le pseudo :)
    Sinon il me semble effectivement que le tome 2.2 est pour le mois de juin, mais sans certitude puisque je n’ai pas récupéré le catalogue de Milady.

1 2

Répondre

thedailyprophet |
Hanitra |
pas d'histoires entre nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | journal de la guenon du bou...
| meslivrespreferees
| sandys6