Festival d’Angoulême 2009

Je suis sûr que vous l’attendiez, cette petite note sur le Festival d’Angoulême.
Eh bien la voici. Le temps de se reposer un peu, de se remettre de ses émotions et je vous livre mes impressions en quelques mots.

Justes quelques mots ?
Eh oui, car je n’ai cette fois pu y passer qu’une journée, celle du samedi. Et qu’en une seule journée il n’y a pas le temps de faire grand chose, surtout quand on considère l’étendue de la manifestation.

Au programme, j’avais prévu :
Achdé, Maëster, Ayroles & Masbou, Lauffray, Dorison, Verron, Morvan, Ratte, Pécau et tous ceux que j’aurais pu trouver au passage. Eventuellement Midam, comme l’an dernier, Coyote, Genêt…

Au final, bien sûr, je n’ai pas pu tout faire. Une journée n’aurait pas suffit, surtout quand on considère qu’on passe environ une heure et demie dans chaque file d’attente pour les dédicaces…
Deux paramètres ont joué en ma défaveur :
Vendredi matin, lors de mon départ pour Angoulême, je suis allé vérifier une nouvelle fois quelques infos sur le site du Festival. Et mon premier souci a été que j’avais bien accès aux auteurs présents sur le Salon, mais pas à leurs dates et horaires de présence. Donc lorsque samedi je suis arrivé, j’ai d’abord passé la matinée (en réalité l’heure qui me restait avant le repas) à faire le tour des chapiteaux pour noter les horaires… Résultat des courses : Achdé était présent la veille, ainsi que Pécau. Morvan serait inabordable en raison du monde qui se pressait sur le stand et les autres auteurs qui m’intéressaient signaient tous… à partir de 16h.

Bon, il allait falloir se couper en deux… voire plus.
C’est là qu’intervient le second paramètre. L’an dernier, je n’avais pas compris le truc et m’étais fait avoir. Cette année, je me suis renseigné. Effectivement, certains auteurs ne sont accessibles qu’après un tirage au sort. Car ils ont du succès et leurs fans sont nombreux. J’avais donc deux tirages au sort à passer pour accéder aux auteurs retenus sur ma liste.
- Ayroles et Masbou (une cohue infernale, près de 300 personnes se bousculant pour attrapper un bout de papier). Résultat : PERDU.
- Lauffray et Dorison (un peu mieux organisé, mais presque autant de fans). Résultat : GAGNE !

Enfin, j’ai fais signer mon exemplaire de Long John Silver et j’en suis très heureux. Je suis repassé voir David Ratte pour un ami (qui en a été ravi) et lorsque l’heure de rencontrer Maëster est venue, j’ai été fortement déçu de voir que la séance avait été annulée… Donc cette journée pour une seule dédicace, mais beaucoup de plaisir à voir du monde, rencontrer quelques personnes dans les files d’attente et discuter un peu avec les auteurs.

J’ai surtout été ravi de passer cette journée en compagnie d’amies, ce qui lui donne une saveur toute particulière car nous ne nous voyons pas souvent et c’est tellement agréable de partager des moments comme ceux-ci. Et d’autres encore :)

Bon, je l’ai préparée, alors je ne vous fais pas plus languir. La voilà, la dédicace… :D

Long John Silver

 


3 commentaires

  1. Scorpius dit :

    Bien que je ne connaisse pas un de tes auteurs, mais en rencontrer (surtout quand on les lit) cela doit faire son p’tit effet :)
    La dédicace est vraiment sympa :D

  2. coeurdechene dit :

    Je confirme, c’est toujours très intimidant.
    Et en même temps très excitant. Et frustrant, car on n’ose pas trop parler, et au final on s’en va sans avoir pu dire ce qu’on voulait :)
    Mais c’est un vrai plaisir.

  3. coeurdechene.unblog.fr dit :

    Festival dangouleme 2009.. Keen :)

Répondre

thedailyprophet |
Hanitra |
pas d'histoires entre nous |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | journal de la guenon du bou...
| meslivrespreferees
| sandys6